Fantasme autour de Maîtresse

Mt Léa : Mon Réel Fantasme  A Venir : 
.
.
.

Anonyme : Le Fantasme

Fantasme

Son  fantasme.

Je vous dévoile mon fantasme concernant la domination.
J'ai envie d'emprisonner une personne pendant une nuit entière de l’entraver avec des chaînes .Il arrive à sept heures du soir ensuite à huit heures du matin  je viens le libérer de ses fers ,  s’il a  supporté cette première étape il sera ensuite attaché sur la croix  Saint-André et serta  baffé progressivement pendant une heure droite gauche droite droite gauche gauche droite  gauche  baffé et encore baffé jusqu'à mon épuisement.
 S’il a supporté cette deuxième étape il sera ensuite installé sur le banc de punition et la au moins  pendant  une heure , il sera canné progressivement canné et encore canné jusqu'à mon épuisement.
 Pour cette troisième étape , il sera suspendu au plafond par les pieds et il subira mes derniers  sévices   électricité et médical et toutes les cruautés extrêmes qu’il reste en moi .  Son seul espoir sans jamais prononcer le mot pitié sera de mettre une offrande assez importante pour que je m'arrête.
Pendant la durée des sévices ma seule bontée sera de lui servir mon champagne personnel pour qu’il garde espoir dans son ultime quête .
Avant qu’il pense s'enfoncer dans l'endroit le plus interdit de mon corps je viderais une dernière fois mes intestins dans sa bouche, je le cellophanerais  pour qu’il  ne puisse plus rien recracher et là  découvrir le plaisir le plus ultime pour lui  penser me chevaucher, même de me fesser tel l'animal qui vit au plus profond de lui et vivre enfin sa délivrance.
 
 Quel fantasme ! .Il pourrait devenir le votre ou peut-être essayer de s’en rapprocher.
PS : Un fantasme doit rester dans l'imaginaire d’une personne mais qui sait, et qui sera le vainqueur.

A votre tour de m'écricre vos fantasmes autour de votre Maîtresse 

De  Nestor :

Bonjour Mt Lea
Vous nous y invitez sur votre site internet, alors pourquoi pas écrire et formaliser ce qui est un fantasme pour moi et que j'espère peut-être un jour vivre.
Être le soumis d'une maîtresse dominatrice à toujours fait partie de mon imaginaire. Aujourd'hui j'ai vécu nombre d'expériences réelles avec plaisir (dans une douleur souhaitée, parfois imposée et toujours méritée et acceptée). Une seule maîtresse me donne l'envie, le besoin de me prosterner à ses pieds et de me soumettre en me surpassant: Mt Lea.
Ma vie vanille m'oblige à la discrétion la plus totale mais aussi à vivre des séances courtes. Je ne peux me m'échapper de mon quotidien trop longtemps.
Pourtant je rêve de participer à un stage chez Mt Lea, être son esclave pour une longue période, une nuit, une journée ou les deux... Ca pourrait se dérouler ainsi.
Dès mon arrivée et après avoir accepté mon offrande, Mt Lea me fait signer un contrat d'esclave volontaire sans échappatoire possible avant la fin de l'engagement. Alors, immédiatement, je dois me dénuder, lui donner tous mes vêtements afin qu'ils me soient enlevés et rendus inaccessibles. Ainsi nu à genoux, elle me remet mon collier de chien cadenassé et en laisse à quatre pattes, m'entraine dans le donjon. Elle m'ordonne d'embrasser ses pieds et déçue par mon manque d'enthousiasme, décide de me punir !! (le tout est de trouver une raison, surtout injuste, à la punition)
Alors peut commencer un vrai et long dressage. Mes fesses et tétons sont maltraitées à l'aide de divers accessoires. Seule Mt Lea peur décider de la fin des tourments, le mot habituel permettant l'arrêt de la peine n'a plus court. Mt Lea sait ce qui est bon pour moi et ce que je dois pouvoir supporter! Fatiguée et parce qu'un esclave ne mérite pas son attention permanente et tout son temps, Mt Lea me confine, attaché, contraint, immobilisé dans un placard, un coffre, la bouche et le cul bien remplis, une couche en place évitant toute salissure extérieure. Mais avant et pour que je ne me déshydrate pas elle m'offre son champagne a boire, à tout boire!
Là dans le noir, abandonné, je peux méditer sur ma condition, mes fautes et prendre conscience que seule Mt Lea compte, que je ne dépends que d'elle. J'attends son retour avec impatience et crainte.
Quand bon lui semble (après 1 h ou 2 ou plus), elle vient me libérer pour reprendre mon dressage. Le temps m'a parru long mais qu'importe ma Maitresse décide! J'ai mouillé ma couche alors je vais être puni. Mt Lea peux alors jouer avec l'électricité, me torturer le sexe et l'anus... et avant de m'enfermer à nouveau, elle me fait devenir son wc humain.
L'alternance de séquestration et de punition dure pendant tout le stage. Bien-sûr à certain moment je veux tout arrêter, mais cette situation est prévue dans le contrât: je suis l'esclave de Mt Lea et rien ne peux changer cet état. C'est justement le dépassement de ce refus, le fait que seule l'envie de Mt Lea compte, qui prouve à ma Maitresse mon appartenance.
A l'occasion d'une de mes libérations, après m'avoir masqué le visage, elle me fait la surprise d'inviter un autre de ses soumis. Je suis ultra gêné, honteux. Mt Lea se moque de moi, m'attache au carcan. Elle m'ordonne de le sucer alors qu'elle me prépare à être sodomisé. Il me sodomise ... L' humiliation est intense même si à aucun moment, il ne peut deviner mon identité, voir mon visage. Il jouit pour finir dans ma bouche... Exténué, je suis replacé en détention sans oublier d'avoir été hydraté...
A la fin de l'expérience, je n'ai plus de repaire temporel, ma volonté, ma résistance ont disparue, je n'ai aucune échappatoire, je suis devenu un bon esclave prêt à tout accepter de ma maîtresse et uniquement quand Elle le désire.
Mt Lea sait alors , dans sa grande bonté, trouver l'événement clôturant cet incroyable stage...
Je retourne alors à la vie vanille, transformé à jamais et heureux d'avoir été pour un temps, véritablement l'esclave de Maitresse Léa.
 
Avec tout mon respect
nestor

Suite ...

     Extrait de                mon Livre
je suis Mt Léa et 
        Maîtresse

Y'a de la place à côté de moi pour toi qui cherche ton chemin tu ne peux en parler à personne ,tu es seul avec tes démons. Tes pulsions  sont comme dans un désert sous le soleil brûlant tu restes sous pression alors viens lâcher prise car je te comprends.